Métallurgie du cuivre

Responsable scientifique : David Bourgarit

Contributeurs : David Bourgarit, Benoît Mille, et collaborateurs

La collection « métal 1 » comprend une quarantaine d’artefacts liés à la chaine opératoire de fabrication d’un objet en cuivre ou alliage, regroupés en six catégories marquant les grandes étapes de cette fabrication1 (figure 1) : minerais, scories, métaux purs, alliages, témoins de différents procédés de mise en forme, alliages de cuivre patinés. Les minerais sont quasiment exclusivement des échantillons naturels, souvent sans contexte archéologique. Les scories sont soit issus de collections archéologiques soit des produits expérimentaux. Les métaux purs sont des produits du commerce, tout comme les témoins de mise en forme et certains alliages ; les laitons (alliages cuivre-zinc) sont issus d’expérimentations (liés à la collection « métal 3 »). Les patines ont été produites expérimentalement.

L’objectif est de sensibiliser les étudiants/archéologues aux différents artefacts susceptibles de faire partie d’une chaîne opératoire de fabrication d’un objet en cuivre. Partant, l’objectif est de montrer un échantillon du type d’artefacts qu'un archéologue peut mettre au jour et être amené à étudier, avec ou sans l’aide d’un archéométallurgiste. Les six catégories sont détaillées ci-après.

1 On distingue généralement quatre périodes dans l’histoire d’un objet archéologique : fabrication, utilisation, abandon et post-découverte.

Figure 1 : Vue générale du tiroir de la collection Métal 1

Tout parcourir

Détails de la collection